Les missions d’un syndic de copropriété

de | février 20, 2017

Dans les immeubles en copropriété, la présence d’un syndic est parfois indispensable. Cet individu a pour mission d’assurer le suivi du règlement dans le bâtiment et de gérer la comptabilité. Il se charge également de superviser les artisans en cas de travaux de rénovation. Ce personnel veille à l’exécution des décisions prises par l’assemblée des copropriétaires.

Le rôle d’un syndic de copropriété

Pour déterminer les fonctions d’un syndic, il suffit de se référer aux dispositions de la loi du 10 juillet 1965 sur la copropriété. D’après cette législation, ce personnel a pour mission de se consacrer à la gestion complète de l’activité administrative de l’immeuble. Dans ce contexte, il met à jour l’état civil des occupants. Il convoque les propriétaires pour les réunions d’assemblée générale. Pendant cette séance, l’agent joue le rôle de secrétaire.

En cas de rénovation, ce particulier n’effectue pas simplement la recherche d’entreprise de bâtiment. Il supervise les artisans durant leur travail. Ce professionnel a également sous son contrôle le personnel d’entretien. Il se charge d’établir la liste des tâches que ces employés ont à réaliser tous les jours. Le syndic s’attaque à la gestion financière de la copropriété en définissant le budget de l’immeuble pour l’année à venir.

La responsabilité du syndic

Dans l’exercice de cette mission, le professionnel est contraint de se conformer à la loi du 10 juillet 1965. Cette disposition légale énumère les fonctions assignées à un syndic. En cas de non-respect de la législation, il engage sa responsabilité civile auprès du syndicat.

L’assemblée de la copropriétaire l’este en justice si elle constate une irrégularité dans le livre-comptable. Cet individu peut être astreint à verser des dommages et intérêts à ces employeurs s’il a été négligent dans l’entretien de l’immeuble. Sa négligence peut entrainer la détérioration du bâtiment. Les résidents du logement intentent une action à son encontre si cet agent a signé un contrat d’assurance sans leur accord.

Dans le cas où ce particulier a commis plusieurs fautes, l’assemblée de la copropriétaire peut changer de syndic après avoir obtenu un vote positif de la majorité.